Deprecated: define(): Declaration of case-insensitive constants is deprecated in /home/clients/79e7c21cb247417c8bae0413447d3a96/taom/homeo/incl/header.php on line 2

L'Homéopathie pour la Famille


Au cours de ces dernières années, beaucoup de gens ont modifié leur attitude envers la maladie et la guérison.
Un certain malaise face au traitement des maladies par des médicaments chimiques a éveillé un intérêt pour les thérapies plus naturelles et douces.

C'est ici que l'homéopathie est une alternative bien accueillie. L'efficacité, mais aussi l'absence de risques, sont démontrées tout particulièrement chez les enfants et chez les nourrissons de manière impressionnante. Les médicaments adéquats déclenchent presque toujours après peu de temps un effet bénéfique. L'amélioration, bien que prompte, survient en douceur et sans effets secondaires. Les remèdes ne refoulent pas simplement les symptômes d'une maladie, mais guérissent le sujet dans sa totalité.

Le présent ouvrage est un guide familial pour le traitement de maladies et d'affections courantes par des remèdes unitaires de l'homéopathie classique. Si les symptômes d'une maladie ne disparaissaient pas dans un laps de temps raisonnable, il va sans dire qu'il vous faudra consulter un médecin.

Mais voyons d'abord ce qu'est l'homéopathie et comment elle agit. En pages suivantes, vous trouverez les informations de base les plus importantes.

Qu'est-ce que l'homéopathie classique ?

Le principe de l'homéopathie

L'homéopathie est une thérapeutique naturelle et autonome durant laquelle le processus d'autoguérison du corps est soutenu.

La signification du nom

Le terme "homéopathie" est dérivé de deux mots grecs. De "homoios" signifiant "semblable" et de "pathos", c'est-à-dire "souffrance" ou "maladie".

Connaissances anciennes

Les principes de l'homéopathie remontent non seulement à l'Antiquité, mais même avant Hippocrate (460-377 av. J.-C.). C'est donc non sans raison que l'on peut dire que l'homéopathie est la connaissance issue de la sagesse de millénaires.

L'homéopathie classique

Par homéopathie classique, nous entendons le traitement par des remèdes homéopathiques unitaires selon les directives du Dr Samuel Hahnemann (1755-1843).
Hahnemann a fondé l'homéopathie classique en se basant sur son expérience en tant que médecin; il a déterminé comment élaborer les médicaments et comment les administrer. Au cours de sa longue vie, il a pu guérir durablement beaucoup de gens grâce à l'homéopathie.

Comment l'homéopathie agit-elle ?

Guérir le semblable par le semblable

Le but de l'homéopathie classique est de stimuler les forces d'autoguérison du corps. Elle soutient l'organisme pour qu'il apprenne à se défendre lui-même.

Selon le principe homéopathique de similitude d'aprè lequel le semblable est guéri par le semblable, on administre au malade le remède homéopathique qui causerait chez un sujet sain des symptômes semblables à ceux se manifestant chez le malade. Le médicament homéopathique adéquat stimule le corps malade pour une prompte guérison.

En voici un exemple :

Une piqûre d'abeille provoque immédiatement une enflure de la peau ainsi que des douleurs lancinantes, des brûlures; la peau devient rouge et chaude. Si l'on prend alors le remède Apis mel., préparé à base d'abeille selon les normes homéopathiques, l'enflure, la rougeur et les douleurs disparaîtront en peu de temps.

La matière médicale

Ainsi chaque médicament déclenche des réactions bien déterminées. Ces dernières sont résumées dans les "Matières médicales" et sont le fondement du choix du médicament.

Comment la matière médicale est-elle établie ?

L'expérimentation sur l'homme sain

Les médicaments homéopathiques sont expérimentés sur l'homme sain. Tous les symptômes somatiques, mais aussi psychiques, produits par la prise d'un médicament sont répertoriés dans la matière médicale.
C'est en se basant sur ces matières médicales que le médicament salutaire peut être déterminé.

Comparaison de la matière médicale et du tableau clinique

Selon la loi de similitude, ceci signifie que c'est le médicament présentant le plus de ressemblance avec le tableau clinique du patient qui sera choisi.

Quelle est la composition des remèdes homéopathiques ?

Substances naturelles

Les remèdes homéopathiques se composent de substances naturelles provenant du domaine végétal, minéral et animal. Chaque substance ne développe son effet curatif qu'après des opérations de dilution et de dynamisation.

Dilution et dynamisation

"Dynamisation" ne veut rien dire d'autre que déploiement de force. Les dilutions effectuées à la proportion 1:100 (=dilutions centésimales) présentent devant le degré de dilution la dénomination C, celles à la proportion 1:10 (=dilutions décimales) la désignation D.
Lors de maux et de troubles aigus, Hahnemann a utilisé le plus souvent des médicaments homéopathiques en dilutions C6.

1 partie de la substance de base + 99 parties de solvant donnent, après dilution, C1

1 partie de C1 + 99 parties de solvant donnent, après dilution, C2, etc C3, C4 ....

Quels sont les avantages de l'homéopathie classique ?

L'homéopathie considère la maladie dans sa totalité. Ce ne sont pas les symptômes isolés qui font la maladie, mais l'homme en tant qu'entité qui est malade. Les symptômes ne sont que les signaux d'une maladie concernant l'homme en entier. En homéopathie classique, on vise à l'aide d'un produit correspondant à la totalité des symptômes une guérison complète. Ici, les symptômes psychiques jouent également un rôle important.

Stimuler les forces d'autoguérison

L'homéopathie soutient le processus naturel de guérison. Les remèdes homéopathiques vivifient le propre système de défense des patients et stimulent le processus d'autoguérison.

Chaque individu est différent

Le naturel, le tempérament et la constitution générale ont une grande influence sur la réceptivité de l'homme aux maladies. L'homéopathie se basant sur la conception générale de l'homme, il faut tenir compte de telles particularités lors du choix du médicament.

Tout le monde n'a pas besoin du même remède

Ainsi, il peut se trouver que des patients souffrant de la même affection aient besoin de médicaments complètement différents.

Aucun effet secondaire fâcheux

Le traitement par des médicaments homéopathiques ne cause pas d'effets secondaires fâcheux et est donc particulièrement indiqué pour les nourrissons et pour les enfants.

Choix du remède facilité

Les médicaments peuvent facilement être déterminés par le malade ou par la mère. A cet effet, la brochure "L'homéopathie pour la famille" vous sera un auxiliaire efficace.

Guérison durable

Les remèdes unitaires homéopathiques utilisés en homéopathie classique permettent une guérison durable de troubles aigus; ils vont donc au-delà d'un soulagement.

Grossesse

Les médicaments homéopathiques sont idéaux pour une future mère

Que faut-il observer lors du traitement par des produits homéopathiques ?

Les médicaments ne sont pas à laisser entre les mains des enfants

Les produits homéopathiques sont des remèdes. Il va sans dire que le principe selon lequel tout médicament est à conserver hors de la portée des enfants est aussi de rigueur ici, bien que les produits homéopathiques ne provoquent ni état douloureux, ni effets secondaires fâcheux, même lors d'un dosage inapproprié.

Pas de danger avec des remèdes homéopathiques

Ainsi, malgré toutes les précautions prises, un enfant touche à de tels médicaments, rien de grave ne peut se produire.

Affections courantes

Les exemples démontrés dans la présente brochure pour l'automédication sont des troubles courants et banals.

Degré de dilution

Pour le traitement des troubles courants, il est recommandé d'utiliser des remèdes en dilution C6.

Dosage

Le dosage normal est de deux comprimés pour les adultes.
Enfant (jusqu'à environ 12 ans), toujours demi-dose.
Pour les nourrissons, le comprimé peut être broyé entre deux cuillères de plastique.

Fréquence

Fréquence des prises de médicaments :

  • Pour les cas aigus, une dose tous les quarts d'heure à toutes les heures, ensuite durant trois jours, trois doses quotidiennes entre les repas.
  • Pour les cas chroniques, trois doses quotidiennes entre les repas jusqu'à amélioration.
  • Observer les effets après chaque dose.
  • Si une amélioration se produit, espacer les doses durant encore deux jours, puis cesser les prises. Ne recommencer que si des symptômes identiques à ceux du début de la maladie se manifestent de nouveau.
  • Cesser la prise de médicaments, quand les troubles ont disparu.

Aggravation passagère

Si les symptômes s'aggravent après la prise de remèdes (en principe unbon signe) interrompre le traitement jusqu'à atténuation de cette aggravation. Ne le reprendre qu'à la réapparation des symptômes de début.

Conservation

Conserver les médicaments dans un endroit frais et obscur et à l'abri des odeurs.

Pas de médicaments avec les repas

Les remèdes devraient être pris entre les repas.
laisser fondre les comprimés sur la langue. L'effet du remède homéopathique sera accentué, si la bouche est exempte de relent de tabac et d'arôme prononcé de éâte dentifrice.

Attention !

Pour tous les troubles graves, il est indispensable de consulter un médecin

Ne faire confiance qu'à des homéopathes expérimentés

Même pour des tableaux cliniques compliqués, l'homéopathie peut être appliquée avec succès.
Faites cependant confiance dans de tels cas à un homéopathe expérimenté.

Le traitement homéopathique chez les enfants

Un compendium des médicaments les plus importants et de leurs indications quant aux maux et aux affections fréquents chez l'enfant se troube dans l'addenda de cette brochure.

Conseils utiles par des exemples

Ce dernier contient également maints conseils pour l'utilisation courante de médicaments homéopathiques.

Ce qu'il faut encore savoir

Quelle dilution dois-je choisir ?

La question du degré de dilution cause plus de confusion que toutes les autres questions à la fois. Notez que c'est le choix du médicament adéquat qui est décisif pour la guérison. En phase aiguë d'une maladie, le choix du degré du médicament est beaucoup moins important. Nous vous recommandons la dilution C6 ayant de bons effets curatifs dans la plupart des cas.
Pour ce qui est d'autres degrés de dilution, laissez-en le choix à votre médecin homéopathe.

Comment dois-je prendre les remèdes ?

Il ne faut pas toucher les comprimés. Les faire glisser dans le couvercle de la boîte, puis les verser dans la bouche. Le meilleur effet est obtenu en mâchant ou en suçant les comprimés. Pour les petits enfants, broyer les comprimés entre deux cuillères en plastique.

Comment savoir quand je dois cesser le traitement ?

Dès que l'on ressent une amélioration, espacer les prises. Si l'amélioration est prononcée, ne pas répéter la prise des remèdes. Si une aggravation resurgit, continuer le traitement.

Quelle est la durée de conservation des remèdes ?

Conservés soigneusement, les remèdes ont une durée de validité d'environ 5 ans. Ils devraient être gardés à température égale, à un endroit à l'abri des rayons directs du soleil.

Combien de temps dois-je prendre un remède ?

Il n'y a pas de réponse générale à cette question. Selon les symptômes de la maladie, une amélioration peut surgir en quelques jours, sans que les symptômes disparaissent complètement. Si aucune amélioration ne se produit dans les deux semaines, il faut déterminer un autre remède plus adapté.

Puis-je prendre des remèdes homéopathiques en même temps que des médicaments traditionnels ?

Suivez toujours le conseil de votre médecin. A ce jour, aucune interaction entre les remèdes homéopathiques et allopathiques n'est connue.

Puis-je prendre plus d'un remède homéopathique à la fois ?

Ceci est absolument à éviter, l'effet d'un remède ne pouvant plus être évalué et la suite du traitement adaptée.

Les remèdes homéopathiques ont-ils des effets secondaires ?

Les remèdes homéopathiques contiennent des substances absolument inoffensives et pouvant être prises sans aucun risque de toxicomanie. Ils ne causent pas d'effets secondaires, même chez le nourrisson et chez le petit enfant.

On dit que c'est l'homme qui est traité, non pas la maladie. Pourquoi existe-t-il dès lors des remèdes homéopathiques contre les troubles de la digestion, les meurtrissures etc ? ?

Il existe un nombre de substances homéopathiques couvrant un terrain d'application bien déterminé lors de maladies ou de blessures particulières. Des milliers de personnes utilisant toujours avec succès ces remèdes pour des situations égales, on peut presque parler ici de médicaments "standard".

Comment choisir le médicament adéquat ?

Notre répertoire des médicaments est divisé en deux parties :
1.- Index des affections et des symptômes.
2.- Matières médicales homéopathiques.

Consulter d'abord l'index des symptômes

Recherchez dans l'index des affections la description correspondant à vos troubles. Vous trouverez en regard de ceux-ci le médicament indiqué.

Lire ensuite attentivement la matière médicale du remède

Pour être tout à fait certain que le remède est le bon, il vous faudra lire la matière médicale correspondante. Vous y trouverez en effet tout une série d'autres indications pour ce remède.

Amélioration, aggravation - quand ?

Souvent, c'est dans les rubriques "Amélioration" et "Aggravation" que vous trouverez les modalités déterminantes pour différencier un remède d'un autre (voir excemple 2 en page suivante). Il est donc également recommandé de lire attentivement ces rubriques à chaque fois.

Traits de caractère, constitution

Dans la matière médicale, certains remèdes importants présentent également des indications au sujet de la constitution ou du caractère du patient pouvant être utiles lors du choix du médicament (voir exemple 1 en page suivante).

Il n'y a pas qu'un symptôme décisif

Si vos symptômes principaux correspondent donc aux indications et aux particularités décrites dans la matière médicale consultée, il est très possible que vous ayez trouvé le médicament salutaire.

Quel remède Lors de rhumatismes ?

Un ouvrier du bâtiment se plaint de douleurs rhumatismales, notamment après avoir travaillé au vent. En outre, il souffre souvent de mains et de pieds froids.

Il y a rhumatismes et rhumatismes

En homéopathie, il n'existe pas de remède spécifique contre les rhumatismes. Ce sont les symptômes et les modalités d'accompagnement qui sont décisifs pour le choix du remède. Notre ouvrier trouve dans l'index des symptômes remèdes différents à la rubrique "Rhumatismes". D'après l'indication "Après exposition aux courants d'air froid", il décide d'étudier de plus près la matière médicale de Calcium phosphoricum.

Les symptômes et les modalités vous mènent au remède salutaire.

Il relève alors qu'il y a aggravation des douleurs par les changements de temps et avant des chutes de neige, ce qui est précisément son cas. De même, il trouve dans la matière médicale de Calcium phosphoricum la notice se rapportant aux mains et aux pieds froids.